Imprimer
JLG / JLG, presque autoportrait de 2006

DVD Morceaux de conversation avec Jean-Luc Godard, Alain Fleischer.  Le directeur du Fresnoy accouche d’un portrait-puzzle de Jean-Luc Godard, parlant, travaillant, parlant.

Morceaux de conversation avec Jean-Luc Godard porte bien son titre et son projet. Car ce n’est pas exactement un portrait, ni un unique entretien avec le cinéaste suisse. Mais des bouts épars, qu’Alain Fleischer a filmé au Fresnoy, où Godard intervenait auprès des élèves, à Rolle, chez lui, où Godard préparait une exposition et à Paris, où Godard n’exposait finalement pas cette exposition au Centre Pompidou.

cine_jlg1.jpg
Jean-Luc Godard à sa table de mixage. © Rue des Archives/SPPS

Film-collage qui colle bien à la personnalité du réalisateur. Film contraint aussi, de par son statut de commande et parce que Godard est loin, très loin, d’oublier qu’on le filme. Il cabotine, donc, il râle aussi. Il délivre des sentences et des réflexions sur le cinéma et l’art d’aujourd’hui.

La salle des machines

Rarement, il semble oublier la caméra, comme dans cette séquence hilarante où, perdu dans les câbles de sa «salle des machines», il ne parvient pas à lire un dvd. Avant de s’exclamer : «La salope, elle m’a vendu un NTSC !» Mais peut-être joue-t-il ici aussi ?

Les cinéphiles et les fans de Godard y trouveront leur compte, c’est certain, ravis de visiter sa maison, de le voir face à de jeunes artistes un peu malmenés mais sans méchanceté – plus une incommunicabilité de générations, de supports (ou de talents ?). Les autres passeront leur tour.

C.P.

Morceaux de conversation avec Jean-Luc Godard, d’Alain Fleischer
France, 2007, 125 mn. Les Films d’ici / Le Fresnoy, studio national des arts contemporains / Centre Pompidou / Editions Montparnasse.
Sortie en salles le mercredi 21 janvier 2009.

BONUS
# Regarder chaque semaine les débats filmés à l’issue des projections du film au Reflet Médicis (Dominique Païni et Alain Fleischer ; André S. Labarthe, cinéaste ; Catherine Millet et Jacques Henric, écrivains ; Sarkis, artiste ; Nicole Brenez, essayiste, réalisatrice et professeur de cinéma ; Alain Bergala, essayiste, réalisateur et professeur de cinéma).
# Ecouter un long entretien de JLG pour Arte TV.
# Le site de Maxime Thieffine, l'un des artistes du Fresnoy qui apparaît dans le film.