Imprimer
Jeune? De droite? De gauche? Con?  Explique-moi…

WEB
Jeunes, militants et sarkozystes, collectif Othon. Durant 110 minutes, des militants de gauche interrogent des militants de droite. A voir sur LaTéléLibre.


etc_jeunesarkozystes1.jpg
A la veille du deuxième tour de la présidentielle 2007, des jeunes
de gauche et de droite s'affrontent sans hachoir ni batte de baseball.
©DR


L’idée est aussi simple qu’excellente : dans la foulée du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2007, le collectif nantais Othon – de gauche, notons-le puisque c’est le sujet – est allé à la rencontre des jeunes militants sarkozystes.

La question centrale : c’est quoi être de droite ? Les réponses se jouent en huit représentations, huit confrontations filmées en DV sur pied. Des discussions parfois assez plates, mais plus souvent éloquentes.



Visiblement, l’exercice n’est facile pour personne. Le militant de droite doit sans cesse se justifier d’être, justement, de droite et celui de gauche se mord les lèvres en menant l’interview. Très vite, le débat s'emballe, parfois agressif, inégal, révélateur. «On voulait dégonfler la notion de mérite, par exemple, et ils nous ont bien épaulé…», se souvient l'un des reporters.

Bégaudeau sourit

Une constance : les jeunes «de droite» sont à l’aise lorsqu'on évoque les sujets qui font l'actualité. Lorsqu'on tombe sur des notions plus inattendues, ils semblent embarassés. La repentance à outrance ? Ils sont tous contre. Pourquoi ? Ça devient flou. Parce que !… Quelle politique culturelle ? Ils sèchent.

«Nous, au départ, on leur accordait le bénéfice du doute», rappelle l’écrivain François Bégaudeau à l'occasion d'
une réunion de débriefing. L'écrivain à la mode, le héros d'Entre les murs (Laurent Cantet, Palme d'or en 1998) est aussi membre du collectif Othon. Dans «C’est quoi être de gauche?», il prend la parole. Il sourit, l’air entendu.  Il ne dit jamais que les jeunes de droite qu'il rencontre sont de fieffés couillons mais il semble le penser très fort.


Pour éviter les accusations de montage à charge, les auteurs du reportage ont montré les images aux principaux intervenants, histoire de leur donner le dernier mot. Se sentent-ils ridicules ? Non. Ils sont «plutôt contents»,  le documentaire «respecte» leur discours.

Antoine Gazeau

Jeunes, militants et sarkozystes, du Collectif Othon.
France, 2008, 110 mn. Collectif Othon
Diffusion sur LaTéléLibre.fr. Projection le samedi 22 août 2009, à 10h15 (salle 5), aux Etats généraux du documentaire de Lussas (Ardèche).

LE COLLECTIF OTHON
À l'origine, c'est une association nantaise fondée en 1999 par une bande d'amis. Au fil des années, le collectif programme des films dans un cinéma nantais, écrit des scénarios et tourne des documentaires. Leur prochain sujet ? Un portrait de Dominique Voynet, récemment élue maire de Montreuil, en banlieue parisienne.